Le “CHEMIN MARIÑAN” est situé sur un ancien Chemin du Pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, que le professeur Francisco Vales Villamarín a décrit dans les années 1950, document perdu mais retrouvé à la fin des années 1990, publié dans l’Annuaire Brigantino 2002, et plus tard étudié et donné à connaître par l’Association de Défense du Patrimoine culturel “VEDOREIRA” dans l’Annuaire Brigantino 2014.

Les pèlerins débarquaient au port de Fontán et de là ils partaient pour Betanzos pour suivre alors le chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle. En 2017 les mairies de Sada, de Bergondo et Betanzos se mettent d’accord pour le nommer Route Touristique, et d’après l’étude du 2014 deux itinéraires sont proposés. Un, en bleu, qui correspond au tracé original, et un autre, en vert, au tracé alternatif de cette étude. Cette ancienne route sera réutilisée pour un usage culturel, paysagiste, gastronomique, sportif, etc. Pour le suivre, on trouvera des signalisations en bleu ou vert, et le logotype, selon la route suivie ; ainsi que des marques blanches sur le sol et des flèches rouges de direction dans les tronçons dangereux.

De plus, il est possible de se géopositionner avec le code QR, en téléchargeant toute la route.

Tenant compte qu’aujourd’hui une grande partie du tracé est en zone urbaine, semi-urbaine et qu’il croise de nombreuses routes, nous vous prions d’être très prudents dans les zones marquées comme dangereuses, utilisez des gilets fluorescents, marchez sur la gauche, tenez les enfants par la main et n’envahissez pas les voies de passage de véhicules.

Route bleue

L’église et le monastère abbatiale de San Salvador de Bergondo, fondé au XIe siècle, brûle en 1328 et est reconstruit par Fernán Pérez de Andrade qui le dote d’un cloître similaire à celui de San Francisco de Betanzos.

Nous poursuivons à côté du mur extérieur du cimetière et nous traversons, avec attention, la route de La Corogne (avant d’arriver à Santa Marta de Babío). Nous descendons par Leiras en laissant sur la gauche le chemin “dos Mouros” et “dos Castros” (Carrio), que cite Vales Villamarín, jusqu’à la route de Sada-Betanzos. Nous tournons à droite et nous traversons à nouveau la route par le passage piéton, nous montons quelques mètres et nous descendons par O Caño et Covas à côté de la fontaine du “Peregrino” jusqu’à trouver à nouveau la route Betanzos-Sada. Nous la traversons à nouveau pour arriver à Miodelo et son ruisseau, le “Río Randulphi” des chroniques anciennes. Nous le traversons et nous montons sous des chênes et des châtaigniers jusqu’à Pontellas.

Route vert

L’église et le monastère abbatiale de San Salvador de Bergondo, fondé au XIe siècle, brûle en 1328 et est reconstruit par Fernán Pérez de Andrade qui le dote d’un cloître similaire à celui de San Francisco de Betanzos.

Nous prenons vers la gauche jusqu’à la chapelle de San Isidro, où nous trouvons quelques établissements gastronomiques pour faire une pause. Nous tournons à droite vers la mairie. Nous traversons la route de La Corogne par le passage piéton et nous descendons jusqu’à la route Sada-Betanzos. Nous la retraversons par le passage piéton et nous tournons vers la Senra. Bâtiment construit par des émigrants de Bergondo dans le style “indiano”, c’est aujourd’hui un centre culturel et auditoire municipal. Nous descendons par le hameau de Mariñán près du Pazo de Mariñán, nous suivons quelques mètres vers la droite et nous traversons la route de Miodelo vers le Pedrido devant le palais, Pazo de Mariñán, nous continuons sur la gauche et nous rejoignons la “Route Mariñana” que nous suivrons jusqu’à arriver à Miodelo.

Nous laissons sur la gauche le Pazo de Mariñán et un Observatoire Ornithologique de la Réserve Mondiale de la Biosphère